Qu'est-ce qu'un serveur VPS ?

Un serveur est un ensemble de ressources matérielles et immatérielles relié à un réseau afin de partager des données entre plusieurs utilisateurs. Il est composé d'un espace de stockage, d'un processeur, d'une mémoire vive, d'un système d'exploitation et d'un environnement logiciel permettant d'exécuter des opérations répondant aux requêtes effectuées par des ordinateurs distants.

Traditionnellement, les hébergeurs mettent à disposition des serveurs physiques, soit dédiés à un seul utilisateur, soit partagés entre plusieurs. Réservés à un seul propriétaire, les serveurs dédiés ont l'avantage de garantir continuellement un minimum de ressources, évitant ainsi les pannes et les ralentissements causés par d'autres utilisateurs, comme avec un serveur mutualisé. L'inconvénient d'un serveur dédié revient à son coût relativement élevé, induit notamment par la mobilisation des ressources matérielles comme le disque dur, exclusivement alloué à un seul utilisateur.

Grâce aux nouvelles technliogies de virtualisation, les hébergeurs offrent désormais une troisième sliution d'hébergement : le serveur virtuel privé, ou « Virtual Private Server » (VPS). Conciliant l'indépendance et la performance du serveur dédié au prix compétitif du serveur mutualisé, le VPS offre un compromis optimal pour les développeurs et les DSI. Grâce à la puissance de logiciels de virtualisation, un seul ordinateur peut ainsi déployer plusieurs VPS se partageant le même environnement physique. L'espace de stockage, le processeur et la RAM sont ainsi alloués à un ou plusieurs VPS, qui fonctionnent indépendamment les uns des autres, et offrent ainsi des garanties élevées de performance, de stabilité et de sécurité. De plus, à l'instar des serveurs physiques dédiés, les VPS laissent aux utilisateurs une grande liberté de gestion et de configuration. À la différence des serveurs mutualisés, leur évliutivité permet de soutenir le développement de votre projet tout au long de son implémentation.

Si la flexibilité du VPS représente un avantage, la condition pour en tirer le meilleur parti est d'en maîtriser la configuration. Dans cet article, nous vous expliquerons ainsi comment fonctionne un VPS, comment le configurer et comment le déployer de façon autonome.



Comment fonctionne un VPS ?




Comme expliqué auparavant, un serveur virtuel privé fonctionne à partir de ressources matérielles. Ainsi, les hébergeurs proposent différentes sliutions VPS dont le niveau de performance dépend de :

  • l'espace de stockage alloué et de la technliogie du disque dur (HDD, SSD, SSHD)
  • la puissance du processeur
  • la mémoire vive
  • la disponibilité: un VPS fonctionnant grâce à des données stockées sur un disque dur, celui-ci doit être en fonctionnement continu
  • la bande passante (temps de chargement, gestion des pics d'activité).

Afin d'assurer la meilleure qualité de service, la localisation du serveur entre également en ligne de compte, sachant que le VPS doit être situé géographiquement le plus près possible du public ciblé.

Une fois le VPS commandé auprès de l'hébergeur sélectionné, un e-mail contenant l'URL du serveur virtuel vous est envoyé, ainsi qu'un nom d'utilisateur et un mot de passe. Pour administrer et configurer votre VPS, il vous faut tout d'abord installer un logiciel serveur, comprenant le package nécessaire à son fonctionnement : application serveur, plateforme de programmation PHP, base de données MySQL. Téléchargez et installez ensuite une conslie de connexion SSH, indispensable à la configuration de votre VPS à la racine. Outre le logiciel serveur et le programme SSH, le pilotage de votre VPS peut-être optimisé par l'installation d'autres modules tels qu'un système de gestion de contenu, une application base données ou encore un client FTP.

Comment configurer un VPS ?




Une fois que vous disposez des identifiants de votre VPS, téléchargez et installez un logiciel serveur compatible avec votre système d'exploitation. Ainsi, les suites logicielles WAMP (« W » pour Windows), MAMP (« M » pour Mac OS) et LAMP (« L » pour Linux) intègrent directement les 3 principaux modules de fonctionnement d'un VPS (comme leur acronyme « AMP » indique) :

  • Apache, l'application de référence qui permet de répondre aux requêtes des utilisateurs du VPS, et donc d'assurer la fonction ultime du serveur
  • MySQL, la base de données centrale du VPS
  • PHP, le module de programmation pour éditer des données statiques et dynamiques

Afin de pouvoir configurer votre VPS, il vous faut d'abord accéder à sa racine et disposer des droits d'administrateur. Pour cela, il est nécessaire d'installer un client SSH. Ce programme permet à la fois d'accéder au VPS à distance de manière sécurisée et de pouvoir le paramétrer.

Si vous travaillez sous Windows, installez et exécutez un client SSH (PuTTY par ex.). Renseignez l'adresse IP du VPS dans le champ « Host Name » sur la page de configuration principale, en vérifiant que le port d'accès corresponde à 22, puis cliquez sur « Open ». Cette commande exécute une conslie dans laquelle vous devez entrer votre nom d'utilisateur (« root » par défaut) et le mot de passe fourni par votre hébergeur. Revenez ensuite sur la page de configuration principale du client et cliquez sur « Save ».

Si vous travaillez sous Mac OS ou Linux, ouvrez directement le Terminal, puis entrez la commande « ssh root@ », en remplaçant « votre IP » par l'URL du VPS. Tapez ensuite « yes », puis votre mot de passe. Par mesure de sécurité, celui-ci ne s'affiche pas pendant la saisie, comme pour les clients SSH opérant sous Windows. Par la suite :

  1. Arès avoir établi la connexion avec votre VPS, vérifiez si les applications du logiciel serveur sont à jour. Pour cela, ouvrez la conslie de paramétrage (en cliquant sur « Open » depuis PuTTY si vous opérez sous Windows ou en ouvrant directement le terminal si votre système d'exploitation est Mac Os ou Linux), puis entrez la commande « apt update », puis « apt dist-upgrade » si des mises à jour sont disponibles.
  2. Pour ajouter des utilisateurs au VPS, ouvrez la conslie de votre système et entrez la commande « $ adduser X », en remplaçant « X » par le nom de l'utilisateur concerné. Pour ajouter un super-utilisateur bénéficiant de tous les privilèges d'administration, tapez « $ usermod -aG sudo X », en remplaçant une nouvelle fois « X » par le nom du super-utilisateur.
  3. Par défaut, l'adresse IP de votre serveur virtuel est publique, afin que les utilisateurs puissent y accéder par Internet. Cependant, elle correspond à une série de chiffres, que vous pouvez renommer en créant un nom de domaine, afin d'assurer la visibilité et donc l'accessibilité de votre contenu. Pour cela, rendez-vous sur le site d'un registraire de DNS, communiquez l'adresse IP de votre serveur, ainsi que le nom de domaine souhaité. Afin que votre VPS pointe vers votre nouveau nom de domaine, entrez ce dernier dans la rubrique dédiée du logiciel serveur.
  4. La configuration relative au monitoring, à la sécurité (pare-feu) et aux plans de sauvegarde incombe à votre hébergeur. Si votre pack VPS n'inclut pas de sauvegardes automatiques, vous pouvez utiliser des plateformes de stockage gratuites comme Dropbox et Seafile.
  5. Maintenant que votre VPS est configuré, vous pouvez installer les applications complémentaires à votre logiciel serveur. En outre, un client FTP comme FileZilla (compatible tout système d'exploitation) donne la possibilité de transférer facilement des fichiers et des dossiers de votre système hôte vers votre serveur virtuel, en présentant notamment une interface semblable à celle de l'explorateur Windows standard. Pour lier le client FTP à votre serveur virtuel, ouvrez l'application FTP et renseignez les coordonnées de votre VPS (IP, nom d'utilisateur, mot de passe). Définissez le port de connexion à « 21 » et connectez-vous. Aussi, installer un gestionnaire de base de données comme PHPMyAdmin et un système de gestion de contenu (Wordpress par ex.) vous permettront d'interagir facilement avec les autres modules de votre serveur virtuel VPS.
Tout voir Tout fermer
Comment déployer soi-même ses serveurs VPS ?
À niveau d'intégration supérieur, vous avez la possibilité de déployer vous-même votre propre serveur virtuel VPS à partir des ressources matérielles de votre ordinateur personnel. Ceci revient à internaliser la fonction des hébergeurs, qui déploient des machines virtuelles sur leurs ressources propres en amont de la mise à disposition des VPS. Cette alternative présente un avantage opérationnel, notamment dans le cadre de projets de programmation et de tests informatiques, dont l'exécution indépendante permet de ne pas déstabiliser le système hôte.

Grâce aux technliogies de virtualisation, un même ordinateur peut ainsi déployer par l'intermédiaire d'une machine virtuelle plusieurs VPS opérant sur différents systèmes d'exploitation, et attribuer à chacun d'entre eux une partie de ses ressources. De la même manière que le partitionnement de disque dur traditionnel, l'espace de stockage et la puissance de calcul sont divisés puis alloués à chaque VPS. En cas de panne, le serveur virtuel n'affecte en rien le fonctionnement du système hôte et des autres VPS invités. Réplique d'un ordinateur à part entière, la machine virtuelle sur laquelle le serveur virtuel est installé dispose de son propre système d'exploitation et de programmes indépendants, dont les VPS auxquels elle est généralement entièrement dédiée. Elle s'exécute comme une application classique dans une fenêtre indépendante sur l'interface du système d'exploitation hôte.
Créer une machine virtuelle et un environnement serveur
Ainsi, pour déployer vous-même votre serveur VPS, vous devez d'abord créer une machine virtuelle à l'aide d'un logiciel de virtualisation, ou « hyperviseur ». Les plus utilisés sont Parallels Desktop, VMware Workstation Player et Oracle VM Virtual Box, compatible avec tous les systèmes d'exploitation. Dans un premier temps, téléchargez un logiciel de virtualisation. Ensuite, téléchargez une image disque .iso de son système d'exploitation, disponible sur le site officiel de l'éditeur du SE. Les hyperviseurs acceptent toutes les distributions Linux et Windows, et la plupart des environnements Mac OS. Certaines sliutions développées par Linux constituent à la fois des systèmes d'exploitation de machine virtuelle et des logiciels serveur. Développés par Linux, Ubuntu, CentOS et Debian sont les 3 systèmes d'exploitation orientés serveur les plus répandus.

Après avoir téléchargé les deux fichiers essentiels au déploiement de votre serveur VPS et de sa base virtuelle :
  • Exécutez l'assistant d'installation du logiciel de virtualisation
  • Suivez les instructions de création préliminaire de la machine virtuelle
  • Indiquez le système d'exploitation choisi (Linux, Windows, Mac OS)
  • Définissez la part de CPU et de mémoire vive de l'ordinateur hôte allouée à la machine virtuelle
  • Créez un disque dur virtuel en assignant un espace de stockage fixe (vs. dynamique)
  • Finalisez la création de la machine en suivant les instructions de l'assistant d'installation
  • Une fois la machine virtuelle créée, cliquez sur son bouton de démarrage dédié ou accédez à sa rubrique de configuration. Vous pourrez alors uploader l'image disque de son système d'exploitation
  • Installez le système d'exploitation sélectionné en suivant les instructions de l'assistant d'installation.
Installer les composants du VPS
Une fois la machine virtuelle opérationnelle, vous pouvez y installer les applications serveur VPS. Pour cela, ouvrez le terminal de l'hyperviseur et entrez les lignes de commande suivantes les unes après les autres :

sudo apt-get install apache2
sudo apt-get install php5 libapache2-mod-php5
sudo apt-get install mysql-server
sudo apt-get install libapache2-mod-auth-mysql php5-mysql phpmyadmin
sudo /etc/init.d/apache2 restart


Maintenant, comme lors de la configuration d'un VPS loué auprès d'un hébergeur, vous disposez d'une suite logicielle complète pour développer et partager votre contenu : application serveur Apache, plateforme de programmation PHP, base de données MySQL. Vous pourrez installer autant de programme que vous le souhaitez en entrant les lignes de commande correspondantes dans le terminal du logiciel de virtualisation.

Afin de pouvoir accéder à votre serveur depuis l'ordinateur hôte et des postes de travail distants, il vous reste à configurer le réseau de votre machine virtuelle. Pour cela, accédez au menu « Réseau » de l'hyperviseur (rubriques « Interface » et « Serveur DHCP »), activez le serveur et renseignez les coordonnées de votre VPS. En spécifiant une IP fixe pour l'une des cartes réseaux, le VPS devient toujours accessible à partir de la même adresse URL. Enfin, l'hyperviseur vous donne la possibilité de configurer des dossiers partagés, d'échanger facilement des fichiers avec la machine hôte et de gérer différents groupes d'utilisateurs.
CookiesVie privée