VPS : découvrez le serveur dédié virtuel.

VPS, pour virtual private server (ou serveur privé virtuel) est une IaaS (infrastructure as a service) très répandue parmi les diverses offres des hébergeurs web. Le VPS possède des caractéristiques similaires au serveur dédié, mais son architecture est bien différente. Quelles sont les caractéristiques de ce type d’hébergement, ses avantages et ses inconvénients ? Explications.

Les caractéristiques du VPS

  • Un serveur dédié logé au sein d’une machine physique : le VPS est un hébergement dédié virtuel situé au sein d’un serveur, une machine utilisant un système de virtualisation et autres ressources physiques, permettant le bon fonctionnement des VPS. Ce serveur initial est donc compartimenté en plusieurs serveurs. Chacun d’eux utilise un système d’exploitation qui lui est propre et est en mesure de redémarrer indépendamment des autres.
  • Le VPS implique une gestion indépendante : le VPS permet aux utilisateurs de gérer leur serveur depuis la racine de la machine. Il devient alors possible d’administrer son serveur de façon indépendante et sécurisée, de la même manière qu’un serveur dédié.
  • Le serveur virtuel est géré par un hyperviseur : ce gestionnaire de machines virtuelles permet d’attribuer à chaque serveur une partie des ressources, à savoir le processeur, l’espace mémoire ou et l’espace disque.
  • Le VPS est capable de supporter l’utilisation d’applications et autres logiciels : chaque utilisateur sera en mesure d’installer les applications qui lui sont nécessaires, en fonction du système d’exploitation qui aura été installé. Le VPS est capable de fournir une boîte mail, des services spécifiques pour les sites e-commerces et permet également la création de blogs. Là encore, on retrouve des caractéristiques similaires à l’hébergement privé.

Le VPS, grâce à son architecture proche du serveur dédié, offre des avantages non négligeables. Nous allons nous y intéresser un peu plus en détail.

Pourquoi choisir un VPS : les avantages

  • Un bon compromis financier entre serveur mutualisé et serveur dédié : le serveur mutualisé ne répond pas toujours aux besoins des entreprises, en raison d’une performance et d’un niveau de sécurité moindres. En revanche, si le serveur dédié est efficace, il représente un coût non négligeable, un budget qui n’est pas à la portée de toutes les entreprises. Aussi, le VPS devient un excellent compromis, grâce à des performances proches du serveur dédié, pour un tarif nettement plus avantageux. En effet, les démarches de création d’un VPS au sein d’un système informatique individuel sont plus simples pour les hébergeurs web, plus rapides et donc moins coûteuses.
  • Les possibilités offertes sont multiples : installer son propre système d’exploitation en fonction du langage de programmation utilisé, exploiter des applications et disposer de nombreux services font du VPS, voilà ce que permet ce type d’hébergement. Il s’agit d’une solution particulièrement attractive. Les possibilités offertes sont vastes et répondront à une grande partie des besoins des entreprises, et pourquoi pas des particuliers.
  • Un serveur hautement sécurisé : grâce au système d’encapsulation visant à assurer l’indépendance de chaque VPS, il devient possible de sécuriser les serveurs gérés en parallèle par les autres utilisateurs. De ce fait, chacun profitera d’un haut niveau de sécurité. De plus, puisque chaque VPS utilise son propre système d’exploitation. Aussi, en cas d’attaques, de dysfonctionnement ou d’erreur, les autres hébergements ne seront pas touchés.
  • La distribution des ressources par l’hyperviseur : celle-ci est définie à l’avance par les hébergeurs web. Aussi, vous payez pour une performance minimale, qui sera bien souvent plus intéressante dans la pratique. En effet, lorsque les VPS localisés sur un même serveur ne sont pas utilisés, votre propre espace pourra profiter de ressources supplémentaires, grâce à l’hyperviseur qui les redistribue en permanence.

Quels sont les inconvénients du VPS ?

  • Une gestion plus complexe : en effet, c’est l’utilisateur qui devra se rendre à la racine de la machine pour administrer son serveur virtuel. Les configurations de base, ainsi que la maintenance et les mises à jour seront gérées par lui, et non plus par l’hébergeur. Aussi, il est nécessaire de disposer des connaissances et du savoir-faire nécessaire, pour utiliser au mieux un VPS.
  • Des ressources réseaux moins importantes : le serveur initial est contrôlé par un certain nombre de réseaux. Aussi, la disponibilité de ceux-ci est moins importante que pour un serveur dédié classique. Le VPS souffre donc d’une restriction matérielle, son inconvénient le plus important.

Le VPS : pour quel type d’utilisateurs ?

Nous venons de voir que le VPS implique de disposer de certaines connaissances et compétences pour l’utiliser et le gérer au mieux. D’autre part, il s’agit d’un serveur moins performant qu’un serveur dédié. Aussi, il est conseillé aux utilisateurs expérimentés qui ne disposent pas du budget nécessaire pour s’offrir un hébergement privé.

On recommande également l’utilisation d’un VPS pour la création de sites communautaires par exemple, ou de sites’e-commerces de moyenne envergure. Les plateformes qui génèrent un trafic important pourront profiter des performances du VPS, ainsi que celles nécessitant l’installation d’applications lourdes ou de logiciels spécifiques, ce qui n’est pas permis par l’hébergement mutualisé.

Comment bien choisir son VPS ?

  • Les caractéristiques techniques : le processeur, la mémoire vive ainsi que le stockage sont autant de ressources matérielles qui doivent répondre à vos besoins spécifiques. Aussi, il serait bon de faire le point, afin d’opter pour un VPS qui pourra soutenir la charge processeur nécessaire, vous accorder un espace mémoire et de stockage suffisant pour vos applications et divers logiciels.
  • Les possibilités d’évolution : le dimensionnement de votre serveur virtuel doit prendre en compte l’évolution de votre plateforme. Aussi, nous recommandons de choisir un hébergeur en mesure de vous offrir une solution évolutive flexible, ce qui vous permettra de redimensionner votre VPS et ainsi de disposer d’un serveur suffisamment performant, disposant des ressources matérielles indispensables.
  • Sécurité et confidentialité : pour un niveau de sécurité supérieur, tournez-vous vers une offre VPS avec une ferme de pare-feux par exemple. Assurez-vous également que votre hébergeur assure l’isolation des divers serveurs. Vérifiez également la localisation des datacenters. Les lieux d’implantation n’ont pas les mêmes réglementations en matière de confidentialité. Aussi, si vous hébergez des données uniques, relatives à vos clients par exemple, vous aurez besoin d’un niveau de confidentialité supérieur.




Besoin de plus d'information ?Demandez conseil à nos spécialistes. Contactez notre service commercial