IoT : qu’est-ce que l’Internet des Objets ?

Aujourd’hui, les objets connectés sont en mesure d’exploiter Internet pour communiquer avec vous, mais aussi avec d’autres appareils. Ce concept est baptisé « Internet of Things » (en français « l’Internet des Objets »). Ce terme, de plus en plus employé dans le secteur des nouvelles technologies, définit la capacité des objets connectés à échanger des informations entre eux. Intéressons-nous d’un peu plus près à ce concept, ses applications, ainsi qu’à l’infrastructure nécessaire pour le mettre en place.

Internet of Things : définition

L’IoT définit n’importe quel objet (une montre, une voiture, des bâtiments, un pèse-personne, etc.) disposant d’une puce électronique, d’une connexion à Internet et d’un capteur, leur permettant de communiquer entre eux, en échangeant, collectant ou transmettant des données.

Grâce au réseau, il est possible de contrôler ces objets à distance. La domotique est le parfait exemple d’IoT : vos volets électriques, vos luminaires, votre chauffage sont connectés à une centrale qui, lorsqu’elle reçoit une information, la transmet à tous vos équipements et vous permet de les gérer à distance, grâce au WiFi.

L’IoT peut être envisagé pour de nombreuses applications, qu’elles concernent les particuliers ou les entreprises.

Les applications de l’IoT

L’IoT vous permet, par exemple, d’utiliser un smartphone pour gérer l’intégralité des équipements connectés à Internet de votre domicile. Toutefois, d’autres utilisations peuvent être imaginées : l’IoT peut être utilisé pour sécuriser votre domicile, grâce à un système d’alarme et de caméras connectées. Ce concept est également employé sur des objets du quotidien plus classiques, comme les pèse-personnes et les appareils de sport, les réfrigérateurs (qui sont alors en mesure de commander pour vous, au drive le plus proche, les aliments manquants), etc.

Si l’IoT a pour objectif de vous simplifier la vie, elle peut également être mise en place par les entreprises. En effet, ce concept innovant permet d’améliorer significativement la production et l’automatisation par exemple, grâce à la communication établie entre les objets et l’Homme, et la capacité à échanger à travers le réseau Internet.

D’autres secteurs sont également concernés par l’Internet des Objets. Ce concept permettait d’améliorer notamment la surveillance médicale, en imaginant par exemple un stimulateur cardiaque connecté. Loin d’être de la science-fiction, l’IoT y est aujourd’hui de plus en plus exploité. Toutefois, pour la mettre en place, adopter une infrastructure adaptée est essentielle.

Quelle infrastructure pour l’IoT ?

Gestion des flux de données, traitement des messages, gestion du parc d’objets connectés, transferts externes, la mise en place de l’Internet of Things implique une infrastructure complexe et puissante. Les entreprises souhaitant créer une application en IoT devront se tourner, notamment, vers des serveurs performants, capables d’assurer un certain volume de connexions.

Pour des projets de grande envergure, IKOULA propose des serveurs dédiés haut de gamme, tels ses serveurs Xtreme et Master, conçus pour le Big Data, l’intelligence artificielle et l’Internet des Objets.

Cloud IKOULA One, l’offre cloud que propose IKOULA, permet de déployer des instances spécialisées CPU, basées sur des machines cadencées à 3Ghz, particulièrement adaptées pour des utilisations intensives de processeurs.

Grâce à des performances doublées, des cartes graphiques puissantes et un espace de stockage important, mettre en place une application IoT devient alors possible grâce à ces infrastructures.



Besoin de plus d'information ?Demandez conseil à nos spécialistes.Contactez notre service commercial
CookiesVie privée